Quelques curiosités sur la Biennale de Venise

La Biennale de Venise

La Biennale de Venise est l’une des plus célèbres et plus importantes expositions d’art contemporain du monde. Elle a hébergé les œuvres des plus fameux artistes du XXe siècle et elle continue à héberger celles des grands artistes contemporains.

Elle a été inaugurée en 1895 dans les Giardini Napoleonici où il y a aussi les 30 pavillons dédiés à chaque pays participant dont l’Italie, la Belgique, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France, l’Autriche et la Hollande.

Les pavillons ont été construits par des architectes internationaux de renom tels que Carlo Scarpa (Italie), Alvar Aalto (Finlande), Joseph Hoffmann (Autriche) et James Stirling (Grande-Bretagne).

L’art contemporain

L’art contemporain est aimé et aussi critiqué au même temps parce qu’il engendre des provocations et il donne l’occasion de réfléchir et à Venise chaque édition de la Biennale est rappelée pur un événement particulier.

L’ouverture de la première exposition a créé un scandale à cause de l’œuvre de l’artiste italien Giacomo Grosso « Supremo convegno » (français : « Rendez-vous suprême ») mais aussi les expositions suivantes n’ont pas été sauvés de la critique. 

Les avant-gardes artistiques du XXe siècle ont eu un rôle de premier plan dans la Biennale de Venise. En 1899 Klimt a exposé sa « Judith II » et dans les années suivantes la Biennale a accueilli artistes tels que Renoir et Courbet (1910), Matisse, Cézanne et Van Gogh (1920), Chagall (1928), De Chirico (1930), Picasso, Dalì, Kandinskij et Mirò (1948), Pollock (1950) et Damien Hirst (1993).

L’édition du 1999 est passée à l’histoire pour « La nona ora » (français « La neuvième heure »), une œuvre sculpturale de Maurizio Cattelan qui est composée d’une sculpture grandeur nature du pape Jean Paul II qui a été écrasé par une météorite sur un tapis rouge. Elle fut critiquée par l’Eglise bien que son message soit cohérent avec le christianisme : le pape, aussi symbole de l’humanité, malgré toutes les difficultés réussit à battre le mal (le météorite) en s’agrippant à une croix.

Le Festival du Cinéma et les autres secteurs de la Biennale

Avec le temps la Biennale a impliqué aussi les autres arts. Le premier Festival international du Cinéma est né en 1932 et il se déroule chaque année entre la fin d’août et le début de septembre dans le Palais du Cinéma du Lido, un bâtiment en style moderniste construit par l’architecte Luigi Quagliata. Le premier film présenté fut « Docteur Jekyll et Mr. Hyde » par Rouben Mamoulian.

Chaque année le gagnant du festival reçoit le Lion d’or qui est un hommage au symbole de la ville, le lion de Saint-Marc.

Le programme du Festival du Cinéma est riche en événements : il y a des représentations cinématographiques, des spectacles, on peut écouter interviews aux acteurs et aux cinéastes, participer aux fêtes sur la plage et dans nombreuses locaux sur l’île. Il est possible aussi de rencontrer acteurs, DJs internationaux et journalistes dans l’Hôtel Excelsior ou sur la Quintessentially – WinWin Azimut Terrace, une énorme terrasse face à la mer avec un bar lounge et une scène pour les concerts.

Venise n’accueille pas seulement la Biennale d’Art et le Festival du Cinéma mais aussi le Festival de la Musique (fondé en 1930), le Festival du Théâtre (né en 1934), la Biennale d’architecture (depuis 1980) et la Biennale de dance (depuis 1999). Chaque manifestation met en évidence les tendances artistiques contemporaines.

La Biennale d’architecture et le Pavillon du Vatican

La Biennale d’architecture se tient tous les deux ans en alternance avec la Biennale d’art. L’une des plus célèbres éditions a été laquelle du 2018 avec le titre « Freespace » (français « espace libre »). Elle est devenue célèbre pour les « Vatican Chapels », c’est-à-dire les 10 chapelles temporaires construites sur l’île de San Giorgio Maggiore autour du Pavillon du Vatican. Parmi sa présence à la Biennale le Saint Siège souhait retisser le rapport endommagé avec l’art contemporain qui a bouleversé l’église plusieurs fois.

Le Pavillon Asplund et les chapelles, qui sont toutes différentes, ont été construits par des architectes de renom mondiale comme Andrew D. Berman (États-Unis), Francesco Cellini (Italie), Javier Corvalàn Espínola (Paraguay), Flores & Prats (Espagne), Norman Foster (Grande-Bretagne), Terunobu Fujimori (Japon), Sean Godsell (Australie), Carla Juacaba (Brésil), Smiljan Radic Clarke (Chili) et Eduardo Souto de Moura (Portugal). Chaque bâtiment représente la culture et la pensée de divers pays du monde.

La Biennale de Venise est toujours un événement à ne pas rater. Elle englobe les divers domaines des arts visuels et elle fait toujours jaillir des nouvelles réflexions par des provocations.


Favoris

Browser upgrade Recommended
Our website has detected that you are using an outdated browser that will prevent you from accessing certain features.
Use the links below to upgrade your existing browser.
0 Le panier
Ajouter tous les produits retournés au panier Renversé